• J'écris sans erreur - CE1

    J'essaie, cette année, de faire en sorte que mes élèves fassent le moins d'erreur possible dans leurs productions de texte. C'est ambitieux, n'est-ce pas?

    Mon constat a été le suivant : les élèves réussissaient correctement les exercices d'étude de la langue, mais dès qu'on sortait de ces exercices artificiels, oubliées les règles d'accord, oubliées les régularités de l'orthographe lexicale! Clairement, mes élèves ne faisaient pas de lien entre les leçons de français et la production d'écrits.

    J'ai pris le problème à bras-le-corps et j'ai cherché des pistes.

    - J'ai visité le site de Tanguy "apprendre en écrivant", il adopte un apprentissage de la langue entièrement basé sur l'écriture, avec l'exigence absolue d'écrire sans erreur. C'est assez intéressant, je vous invite à aller lui rendre visite.

    - J'ai lu l'excellent petit livre d'André Ouzoulias : Lecture, écriture, quatre chantiers prioritaires pour la réussite.

    - J'ai lu "Comment enseigner l'orthographe aujourd'hui? De Catherine Brissiaud et Danièle Cogis.

     

     ...et j'ai construit mon plan d'attaque.

    Résolution numéro 1 :  écrire tous les jours. (voir mes calendriers d'écrituremes ateliers d'expression écrite et mon fichier d'expression écrite)

    Résolution numéro 2 : exiger de n'écrire que ce qu'on est sûr de savoir écrire. Dès que l'élève a un doute sur un mot, il le souligne pour aller vérifier son orthographe dans ses outils une fois sa phrase écrite. Cela permet tout de même d'avancer dans sa production, et de permettre aux jeunes élèves de CE1, tout juste lecteurs-scripteurs, de se lancer dans la production malgré leurs fragilités. Le but est de développer une attitude réflexive sur leur écrit. Il s'agit de développer leur vigilance orthographique.

    Résolution numéro 3 : proposer des situations d'écriture inductrices, et assez courtes, de façon à laisser de la place à l'orthographe. Si l'élève est libéré d'une charge de travail, il peut s'occuper de l'orthographe, sinon il y a un risque de surcharge cognitive. Ceci est d'autant vrai que mes élèves sont jeunes, ils ne savent lire que depuis 1 an à peine. C'est dans cet esprit que j'ai constitué mes calendriers d'écriture.

    Résolution numéro 4 : fournir à mes élèves des aides à l'écriture.

    Puisque je leur demande de n'écrire que ce qu'ils savent écrire, il faut que je leur donne des pistes pour les autres mots.

    - Avant chaque situation d'écriture, nous commençons toujours par échanger et j'écris au tableau des mots dont les élèves pensent avoir besoin.

    - Dans la classe, sont affichés des mots ou des expressions référents "c'est l'heure" "à  la cuisine" "un tracteur" "du poulet" etc. Pour aider les élèves à orthographier correctement.

    - Chaque élève a aussi un carnet, que nous remplissons régulièrement collectivement avec les mots les plus fréquents. Nous avons ainsi fait une double page avec des noms de personnes (monsieur, un homme, une femme etc.), une autre avec des actions (il fait, il donne etc...), une avec des mots outils (mais, ensuite, après, alors...). Ce carnet s'enrichit au fur et à mesure de l'année.

    Résolution numéro 5 : élaborer avec les élèves une grille de relecture. Pour qu'elle soit efficace, je pense qu'il faut deux conditions : elle doit être élaborée avec les élèves et elle doit être progressive. Je pense qu'une grille longue et complexe ne peut pas être efficace. J'ai donc commencé par seulement 2 points: Est-ce que mes phrases commencent par une majuscule? Est-ce qu'elles se terminent par un point?

    Ensuite, nous avons ajouté : ai-je accordé les pluriels des noms?

    Nous commençons tout juste à nous occuper de l'accord des verbes.

    Résolution numéro 6 : enseigner la relecture grâce au balisage du texte. Cette démarche est présentée par Danièle Cogis, dans l'ouvrage dont j'ai parlé plus haut Comment enseigner l'orthographe aujourd'hui?. Il s'agit de repérer en surlignant les déterminants pluriels puis d'entourer toutes les marques d'accord du groupe nominal (les s et les x). Si cet exercice est automatisé, l'élève pourra le réinvestir dans la relecture de sa production.

    On peut ensuite "baliser" le verbe de chaque phrase, entourer son sujet, vérifier que le verbe a la terminaison adéquate. Je pense que cela s'enseigne explicitement. Il ne suffit pas de dire aux élèves "as-tu vérifié tes verbes?".

     

    Cet dans cet esprit que j'ai intitulé mes ateliers d'écriture du mercredi "J'écris sans erreur".

     

     

     

    « Ateliers d'écriture - CE1Le Noël de Sophie »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 15:07

    Que de bonnes résolutions! On va dans la même direction!

    J'ai du mal à voir comment produire cette vigilance avec les C3 qui écrivent plus et n'ont pas pris cette habitude.

    2
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 18:01

    Je pense qu'il n'est pas trop tard en cycle 3 pour tout reprendre depuis le début, c'est à dire leur en demander moins mais exiger le "sans faute".

    Tu peux peut-être leur demander des "fins de phrases" où le verbe est déjà conjugué mais où les élèves devront veiller aux accords du groupe nominal. Par exemple, j'aime..... je n'aime pas...... En fait, je pense qu'il faut installer une certaine habitude de vigilance avant de les lancer dans le grand bain du texte autonome complet. C'est de la méthodologie, qui s'enseigne.

    3
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 18:24

    En P2 on va travailler sur le détournement de conte avec les CM, en partant d'une structure donnée, on pourra peut-être réaliser cette exigence orthographique.

    En fait, c'est difficile de casser les habitudes des pratiques de la "rédaction" (un sujet: écrire) pour aller vers un véritable apprentissage. On essaie, mais on se fait souvent rattraper par nos habitudes.

    Et arrivé au CM, l'objectif est de rédiger des textes cohérents, avec imagination etc, en plus de textes correctes orthographiquement.

    4
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 18:42

    Oui, je comprends bien l'exigence plus importante du cycle 3 (et ne parlons pas du collège), mais j'insiste sur la progressivité des activités. Si rien n'a été fait avant, je pense que ce n'est pas du temps perdu que de passer tout le 1er trimestre du CM à exiger de la qualité tout en leur en demandant peu en quantité.

    5
    perlette_neo
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 20:07

    Merci Zaubette pour ces pistes de réflexion, j'avais justement envie de lire ces ouvrages! Ce que tu nous proposes est vraiment intéressant!

    6
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 20:38

    Ptitejulie, je pense que le travail progressif de Vudici (que tu trouveras dans la partie cycle 3 : http://zaubette.eklablog.com/manuel-virtuel-de-redaction-cycle-3-a59625615 ) peut tout à fait être suivie avec l'exigence "j'écris sans erreur".

     

    7
    gotta
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 20:46

    c'est très intéressant, merci de partager tes réflexions.

    8
    ben13
    Lundi 15 Décembre 2014 à 14:23

    merci pour ce partage, tes réflexions sont vraiment intéressantes et applicables de suite (enfin lorsque la folie de Noël sera passée!)

    9
    Tanguy
    Lundi 15 Décembre 2014 à 18:08

    Bonjour et bon courage, beaucoup de tes résolutions correspondent aux miennes et je pense que tu peux trouver pas mal de situations inductrices sur le site ...

    10
    Lundi 15 Décembre 2014 à 19:08

    Tanguy, ton lien ne marche pas. Mais de toutes façons j'ai mis ton site en lien dans le corps de l'article. Par contre, je veux bien un lien direct vers des situations inductrices.

    11
    Lundi 15 Décembre 2014 à 19:21

    Le site est conçu au départ pour le CM1, avec des situations de productions d'écrit classées part notion (en grammaire, orthographe, conjugaison), vu que les productions remplacent les exercices structuraux.

     

    Voici un lien pour une adaptation au CE1 CE2, c'est un pdf avec des liens cliquables suivant ce que l'on veut travailler.   C'est ici.

     

    Bonne continuation et bonnes fêtes !

    http://apprendreenecrivant.eu

     

    Tanguy

     

    12
    COCOLOBI
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 17:38

    Merci pour le partage ....j'ai essayé de mettre en place l'écriture tous les jours dans la classe.....grâce au 5 au quotidien voici la vidéo ici http://zonemedia.csdessommets.qc.ca/index.php/primaire/3-francais/48-les-5-au-quotidien-5  j'ai pu mettre en place une activité d'écriture au quotidien  mais  à tout ce que tu as mis en ligne j'ai des idées pour améliorer le contenu de mes séances.

      • Kloklo
        Mercredi 7 Octobre 2015 à 12:00

        Que penses tu de cette vidéo ? Cette maîtresse permet aux élèves de laisser des erreurs! Alors que toi tu "prônes " l'écriture sans erreur!

        J'ai des petits de CE1 qui n'ont pas confiance en eux en production écrite et qui font pas d'efforts. Je pense qu'exiger d'eux d'écirer que les mots qu'ils connaissent parait un peu ambitieux : ils viennent tout juste d'apprendre à lire!!! A mon sens un mixte des deux est peut être un bon compromis: leur demander d'écrire que les mots dont ils connaissent l'orthographe !  Et si je ne suis pas sûr des mots, éviter de déranger la maîtresse ou un camarade et le souligner! Non?

        L'élève ne sera pas bloqué et pourra tout de même écrire!!! Pour rester dans ta "logique" je limiterai le nombre de mots soulignés un par phrase par exemple ? 

        Qu'en penses tu? Je n'ai pas lu tous les ouvrages que tu as cité et bon je ne pense les lire avant les vacances de la Toussaint (celui de Brissiaud surtout ...) 

         

         

    13
    Samedi 15 Août 2015 à 17:47

    Merci :) j'aime bcp l'idée

    Comme je n'ai que 2 créneaux au 1er semestre (à cause de la piscine qui nous bouffe presque 2h et demie), je vais essayer de faire un atelier de temps en temps à la place du fichier d'expression écrite que tu as créé avec Tinsel (arf... j'ai oublié de laisser un commentaire d'ailleurs, j'y retrourne ^^)

    14
    Samedi 15 Août 2015 à 18:26

    Merci de ton passage ici, et de tes commentaires réguliers, Chloé ! ^^

    15
    Krisstèle
    Lundi 17 Août 2015 à 17:11

    Je viens d'obtenir un poste titulaire (enfin !!) en CE2, je fouille, je fouine, je me renseigne, et voilà que je tombe -par le biais d'un lien- sur ton blog (d'où je suis partie je ne sais plus...).

    Je suis bouche-bée, en lisant ton article (et ceux du blog apprendre en écrivant) je trouve enfin réponse à une question existentielle qui me turlupine à chaque fois que j'essaie de travailler/préparer la production d'écrit de mes futurs élèves. Correction ou non-correction, que faire des erreurs , laisser un cahier d'écrivain bourré d'erreurs ?, etc.... (je passe les débats vigoureux à ce sujet).

    Ta façon d'aborder la chose m'interpelle au plus haut point, je me rends compte que je partage à 100% ta façon de voir les choses. J'aimerais vraiment me lancer dans ce processus, mais quelques obstacles m'empêchent d'avancer dans ma préparation : j'ai du mal à élaborer des situations d'écriture pour mes CE2 qui reprennent bien ta démarche, ta progression.

    J'adore ton calendrier d'écriture, mais il me semble peut-être un peu léger pour des CE2 (n'hésitez pas à me donner votre point de vue). Connais-tu quelqu'un (personnellement ou sur la sphère bloggeuse) qui se serait lancé dans cette démarche d'écriture avec des C3 (voire même des CE2 ;) ), et qui pourrait me conseiller, m'aiguiller, car je suis un peu perdue.

    Merci d'avance de ta réponse

    J'oublie l'essentiel : merci pour ton partage, c'est grâce à des enseignants comme toi que beaucoup d'autres adoptent une réflexion productive sur leur façon d'enseigner et que de nombreux élèves bénéficient de démarches toujours plus novatrices, réfléchies et motivantes.

    Avec toute mon admiration, merci encore !

     

     

    16
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 13:54

    Kloklo : je suis tout à fait d'accord avec tes propos et c'est ce que je fais dans ma classe : on souligne le mot dont on n'est pas sûr de l'orthographe, ce qui permet d'écrire tout de même ce qu'on veut, même si on ne sait pas...

    Je m'aperçois que je n'en parle pas du tout dans mon article, je vais rectifier cela tout de suite.

    17
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 13:57

    Krisstèle : je n'avais pas vu ton message en août ! Toutes mes excuses....

    Bien sûr que cette démarche est applicable en CE2, tu peux corser un peu les productions mais je te conseille tout de même d'y aller tranquillement pour que tes élèves intègrent la position réflexive qu'on leur impose.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :