• Comment rendre les élèves autonomes ?

    Je reçois ces temps-ci beaucoup de mails de collègues qui auront un cours double ou triple à la rentrée, et qui paniquent à l'idée de la gestion du double niveau. Une question revient sans cesse :

    Comment rendre les élèves autonomes pendant que l'enseignant s'occupe d'un groupe particulier ?

    Je n'ai pas de "recette miracle", mais je peux néanmoins vous livrer quelques trucs pratiques en 3 temps.

    1. Bien graisser les rouages.

    Comment rendre les élèves autonomes ?

    Accepter de perdre beaucoup de temps en septembre au moment de lâcher un groupe en autonomie.  Il est primordial de bien graisser les rouages de votre organisation afin que ça tourne tout le reste de l'année.

    Concrètement : au début de l'année, ne donner que des choses faciles à faire, des exercices connus et en petite quantité. Cela va rassurer les élèves qui n'ont pas confiance en eux. Ils vont voir qu'ils sont capables de réussir sans que la maitresse ne s'occupe d'eux. Progressivement, vous pourrez augmenter la quantité de travail à réaliser en autonomie.

    Il est essentiel de s'assurer que la consigne est bien comprise par tous les élèves avant de les laisser travailler seuls.
    Pour cela il ne faut pas dire : "D'accord?", et encore moins "vous avez bien compris?". Il faut demander à un ou plusieurs élèves de réexpliquer avec ses propres mots ce qu'il faut faire, c'est la reformulation de la consigne. On peut aussi donner un exemple, ou commencer l'exercice à l'oral.

     

    2. Chaque chose à sa place

    Avant de laisser votre groupe travailler en autonomie, il faut aussi vous assurer que les élèves savent où poser leur travail une fois achevé. Il faut que les habitudes : prénom, date, placement de la fiche / du cahier / du fichier soient bien clairs pour les élèves.

    Il faut donc que vous ayez réfléchi à l'organisation de votre classe avec un coin dédié aux cahiers du jours, aux fiches ou autres supports que vous utilisez. Il faut que cet endroit ne change jamais et qu'il soit connu des élèves dès le jour de la rentrée.

    Concrètement : Pendant tout le mois de septembre, avant de partir, il faut demander aux élèves "Où allez-vous poser votre travail une fois terminé?". Il va falloir une bonne quinzaine de jours pour que cette habitude se prenne, donc il faudra le répéter un certain nombre de fois...

     

    3. Organiser les activités autonomes

    Ce n'est pas parce que les 2 points précédents fonctionnent, qu'il faut négliger ce troisième aspect, sans quoi le silence de travail qui règne dans votre classe sera interrompu par des "Maitresssse!! J'ai finiiiii ! Je fais quoi???"

    Il vous faut réfléchir à "l'après", il vous faut penser à comment occuper intelligemment les élèves qui auront terminé avant la fin du temps imparti. Bref, il vous faut absolument préparer des activités autonomes qui pourront s'interrompre et se reprendre facilement, qui ne demandent pas trop de corrections supplémentaires et qui occuperont vos élèves silencieusement en vous attendant.

    Concrètement : Je vous renvoie pour cela à la lecture de cet article : Organiser l'autonomie en CP-CE1. Cliquez sur la photo ci-dessous !

    Autonomie CP-CE1

     

    Je vous conseille également la lecture de cet article :

    Comment gérer une classe à cours multiple ?

     

     

     

     

     

    « Calendrier d'écriture de juin 2017 - CEMatriochkas de papier »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :